Réseau des libraires indépendants
en Auvergne-Rhône-Alpes

MENU

À la une

  • En juin, la BD sort des cases !
  1. La 17e édition du festival Lyon BD revient du 10 au 12 juin à Lyon

Durant l'événement : 20 expositions ; des rencontres, dédicaces, concerts dessinés, spectacles, tables rondes et masterclass... et près de 200 auteurs de 16 pays différents présents !
Les thèmes retenus cette édition sont les jeux vidéo, les mangas, la migration, mais aussi la contraception masculine et la paternité. L'occasion de rencontrer des auteurs de différents horizons.

Le Lyon BD Festival, c'est aussi le "off" de la BD, avec plus de 100 événements tout au long du mois de juin, sur toute la Métropole de Lyon.

Toute la programmation du Lyon BD Festival 2022.

Cette année encore, nombres d'artistes seront en dédicaces dans les librairies indépendantes de Lyon : Archipel, Bédétik, Comics Zone, Expérience, Expérience Bis, Glénat Part-Dieu, La BD, la librairie du Tramway, Momie Lyon, Ouvrir l'Œil, Raconte-moi la terre et Vivement Dimanche.

À vous de faire votre programme !

  • En avril, les librairies indépendantes étaient à la fête
  1. Retour sur la 24e édition de la Fête de la librairie indépendante !

À l’occasion de la Fête de la librairie indépendante, les libraires français, mais aussi belges et suisses, ont offert un livre accompagné d'une rose à leurs clients le jour de la Sant Jordi, aussi journée mondiale du livre et du droit d'auteur.

Un évènement pour remercier leurs clients de leur soutien, et partager avec tous les lecteurs et lectrices leur amour des livres et de la lecture.

→ Retrouvez quelques images des librairies de la région ayant participé à cette 24e édition.

  1. Une petite anecdote sur la Fête de la librairie ?

La fête de la librairie indépendante est aujourd'hui bien implantée dans le paysage français, avec plus de 400 librairies participant à cette journée. Toutefois, à l'origine de cette fête n'est pas française... mais catalane !

Chaque année, le 23 avril, les Catalans fêtent la Sant Jordi en échangeant des livres et des roses pour exprimer leur amour ou amitié à un être cher, mais aussi pour célébrer la langue et les traditions catalanes.

Cette coutume remonte en effet au Moyen-Âge et est liée à la légende de Sant Jordi, patron de la Catalogne, qui aurait un jour sauvé une princesse des griffes d’un terrible dragon semant la terreur dans la région.
À l’issue d'un combat acharné, le chevalier aurait réussi à porter un coup fatal à la bête, dont le sang répandu se serait transformé en roses rouges – fleurs que le chevalier aurait par la suite offertes à la princesse.

→ Pour en savoir plus sur cette fête catalane et la légende de Sant Jordi, vous pouvez écouter ce podcast de France Bleu : les origines médiévales de la Sant Jordi, la fête des amoureux catalans.

  • Les librairies, indépendantes grâce à la Loi Lang
  1. Un livre, un prix

Cette année plus que jamais, vous avez plébiscité les libraires, soutenu vos librairies indépendantes, devenues commerces essentiels, et souligné l'importance de ces lieux pour la vitalité locale. Si les librairies indépendantes sont aussi nombreuses aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à la loi relative au prix unique du livre promulguée en 1981, dont nous fêtons cette année les 40 ans.

Le propos de cette loi sur le prix unique du livre (aussi appelée loi Lang) est dans son nom : un livre a le même prix partout. Que vous l'achetiez dans une grande surface, une maison de presse, sur internet ou dans une librairie indépendante, un livre a un prix fixe, déterminé par son éditeur. Si vous le payez moins cher, c'est que votre livre est d'occasion ou que votre carte de fidélité vous fait bénéficier d'une remise (au maximum 5%)

A l’origine de cette loi ? Un éditeur justement : Jérôme Lindon, des Éditions de Minuit. Il crée en 1979 l'Association pour le prix unique du livre. Peu à peu, de nombreux éditeurs et libraires se rallient à son initiative. C'est l’élection de François Mitterrand en août 1981, et la nomination de Jack Lang comme ministre de la Culture, qui vont redistribuer les cartes. En 1981, Jack Lang définit devant l'Assemblée nationale les objectifs de la loi :

« Ce régime dérogatoire est fondé sur le refus de considérer le livre comme un produit marchand banalisé et sur la volonté d'infléchir les mécanismes du marché pour assurer la prise en compte de sa nature de bien culturel qui ne saurait être soumis aux seules exigences de rentabilité immédiate. Le prix unique du livre doit permettre : l'égalité des citoyens devant le livre, qui sera vendu au même prix sur tout le territoire national ; le maintien d'un réseau décentralisé très dense de distribution, notamment dans les zones défavorisées ; le soutien au pluralisme dans la création et l'édition en particulier pour les ouvrages difficiles. »

Quarante ans après, les effets escomptés ont bien eu lieu. Le prix des livres a été maîtrisé, il a même augmenté moins vite que l'inflation ! Et le réseau des librairies est aujourd'hui très dense en France, malgré le développement exponentiel des géants de la vente en ligne. En empêchant le discount, la loi a remplacé la concurrence sur le prix par une concurrence sur la qualité du service et les clients plus que jamais valorisent cette compétence. Elle protège donc le développement durable de l'ensemble du marché du livre et permet au livre d'être en tout lieu, accessible à tous et ce sur l'ensemble du territoire.


  1. Un livre... et bien plus si vous l'achetez en librairie indépendante !

Grâce à cette balise, les libraires sont devenus garants de la biblio-diversité en France. Grâce à leurs prises de positions, leurs conseils, leurs goûts et leur force de vente auprès de leur clientèle, ils permettent à de nouveaux auteurs, de petites maisons d'édition d’apparaître sur les tables de librairies, puis sur vos tables de nuit.

Ces lieux uniques sont des commerces indépendants qui permettent un vrai service de proximité à l'heure où le local a retrouvé toute son importance. En créant des emplois qualifiés, en payant des impôts locaux, en imaginant des vitrines et des animations, les librairies contribuent à la vitalité culturelle et économique de nos centres-villes et bourgs

Un livre a le même prix partout, mais à ce prix là une librairie vous offre tellement plus !

  • Faire lire les jeunes
  1. Le pass Région

Lycéens, apprentis, jeunes en missions locales, étudiants en formations sanitaires ou sociales... Cette carte permet de bénéficier de nombreux avantages culturels, notamment d'un montant livre loisirs de 15 € pour les élèves de seconde et première et de 35 euros pour les élèves de terminale. En savoir plus

  1. Jeunes en librairie

Jeunes en librairie est un dispositif d'Education Artistique et Culturelle (EAC) pour faire découvrir aux élèves l'univers du livre et de la librairie. Il s'appuie sur des projets portés par les professeurs, les libraires et éventuellement d'autres professionnels du livre. Il s'agit pour les élèves de rencontrer un libraire dans leur établissement scolaire et de se rendre par la suite dans sa librairie, où chacun des élèves disposera de la somme de 30 euros pour acheter des livres. En savoir plus

  1. Le pass Culture

Le pass culture est une application nationale pour les jeunes de 18 ans. Elle met à leur disposition un crédit de 300 euros valable deux ans, qu'ils peuvent dépenser notamment pour acheter des livres, hors ouvrages scolaires et parascolaires. En savoir plus